En bourse il faut garder son sang-froid «Ne pas céder à la panique» … «ni à l’euphorie».

25/10/2014

Après avoir touché un point bas le 16 Octobre en séance à 3.789 points le CAC 40 a repris 300 points, soit une hausse de 9 % dans les gros volumes.

Mais attention, le virus Ebola court encore et est arrivé aux Etats-Unis, à New-York plus exactement par le bais d’un médecin contaminé dans l’Afrique de l’Ouest.

On ne connait pas encore le risque sanitaire.

La tension géopolitique entre l’Europe et la Russie continue faisant peser la menace d’une récession sur ces régions.

Néanmoins, ce rebond aussi brutal que la chute l’a été s’explique :

- Par des résultats trimestriels au rendez-vous aux Etats-Unis. En effet sur les 40% des entreprises du S&P 500* qui ont présenté leur compte, 70 % affichent un profit supérieur aux attentes. Même si les chiffres sont moins flatteur pour le CAC 40, ils restent encourageant seules 28% des 18 entreprises ayant présentées leur compte sont décevant contre 33% aux résultats semestriels.

 

- Par le fait que les investisseurs ont été rassurés quant à la fébrilité de la BCE. En effet une rumeur lancée par l’agence Reuters et non démentie par l’Institution selon laquelle la BCE serait prête à aller plus loin dans son intervention en achetant directement sur le marché secondaire des obligations des entreprises de la zone euro à partir de 2015, a redonné confiance à ces derniers.

 

- Le climat géopolitique en Chine et en Europe (hors France) y est aussi pour quelque chose. En effet une embellie est notable durant le mois d’octobre, tandis que les Etats-Unis ont la bonne santé du marché de l’emploi en affichant pour la 6éme semaine consécutive un nombre d’inscription au chômage hebdomadaire inférieur à 300 000.

 

- De bons résultats trimestriels, une rumeur non démentie de l’intervention de la BCE et un meilleur environnement économique en octobre ont eu raison des hedge fund* qui spéculaient à la baisse, ces derniers ont débouclé rapidement leur position pour jouer la hausse.

 

- Enfin, les investisseurs sont conscients qu’un euros mois fort face au dollar ainsi que la chute de 25% des cours du pétrole depuis Juin ont redonné de la compétitivité aux entreprises européennes et du pouvoir d’achat aux ménages.

 

Dans ces conditions, le rebond peut se poursuivre. Il sera toutefois moins violent avec comme objectif, pour la fin de l’année, un CAC40 situé entre 4 300 et 4 600 points.

Source : Résumé article Investir n°2129

Please reload

Posts récents

Please reload

EGD Finance

150, Rue N-Louis VAUQUELIN Bât B

31100 TOULOUSE

Tel: 05.61.23.35.13 /Fax: 05.61.23.26.93

 

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Viadeo-icon.png

© 2015 EGD Finance