Toutes les solutions pour aider un enfant à se loger

11/06/2015

 

60% des étudiants en France quitte le domicile familial pour suivre une formation. Cependant le prix élevé de l’immobilier amène de nombreux parents à aider leur enfant à se loger. Différentes possibilités s’offrent à eux.

 

1) Mise à disposition d’un logement

Tout parent est libre de loger gratuitement son enfant dans un logement lui appartenant. Cependant le prêt ne doit pas être exagéré. En effet un frère ou une soeur qui n’aurait pas bénéficié du même traitement peut réclamer un héritage plus important au décès de ses parents. Cela à moins que le jeune occupant assume l’ensemble des charges liées au bien.

 

2) Lui louer son logement

L’avantage de cette solution est l’absence de concurrence et de dossier à constituer. De plus les parents peuvent profiter des déductions accordées aux bailleurs en matière de charges, travaux… Toutefois il est important que le loyer ne soit pas sous-évalué.

 

3) Procéder à une donation temporaire d’usufruit

Cette stratégie consiste à donner temporairement l’usufruit d’un bien locatif à son enfant. Le jeune doit être pour cela majeur et détaché du foyer familial. De cette façon l’étudiant recevra des revenus locatifs réguliers qui lui permettront de payer sa location étudiante. Il devra cependant payer des impôts et les parents devenus nue propriétaires seront moins taxés.

 

4) Se porter caution

Souvent les parents sont les débiteurs principaux ou secondaires selon que le bail est à leur nom ou à celui du jeune.

 

5) Lui prêter de l’argent

Cette solution peut être envisagée afin de doper l’apport personnel de son enfant. Cependant certaines précautions sont à prendre, emprunteur et débiteur doivent rédiger une reconnaissance de dettes. Le jeune pourra rembourser ses parents plus tard, les conditions de prêt étant libres.

 

6) Faire une donation

Via cette stratégie le jeune peut recevoir une somme destinée à financer sa première acquisition. Chaque parents peut donner jusqu’à 100 000€ tous les 15 ans. Cela se cumule avec le don d’argent qui ne doit pas dépasser 31 865€ par parent tous les 15 ans. Cet acte doit être signé chez un notaire.

 

7) Mobiliser son épargne logement

Les parents titulaires d’un « vieux » PEL peuvent transférer leurs droits à leur enfant si celui-ci est aussi détenteur d’un PEL. Cependant, en ce moment le PEL n’est pas concurrentiel face aux offres des banques.

 

8) Verser une pension alimentaire

Les parents peuvent verser une pension alimentaire de 5726€ déductibles de leurs revenus si l’enfant est détaché du foyer fiscal et si les revenus de celui-ci sont faibles ou inexistants. L’administration fiscale appréciera si les revenus suffisent et peut éventuellement annuler la déductibilité.

 

9) Ouvrir des contrats d’assurance-vie quand ils sont mineurs

Epargner dès maintenant pour prévoir les fonds nécessaires pour leurs études. Une année coûte en moyenne 10 000€ pour un jeune étudiant. En épargnant petit à petit vous pouvez constituer un capital qui vous permettra de faire face à cette grosse dépense.

 

 

cf. : Article Investir n°2160

Please reload

Posts récents

Please reload

EGD Finance

150, Rue N-Louis VAUQUELIN Bât B

31100 TOULOUSE

Tel: 05.61.23.35.13 /Fax: 05.61.23.26.93

 

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Viadeo-icon.png

© 2015 EGD Finance