QUE VA-T-IL RESTER AUX FUTURS RETRAITES ? Retour sur la baisse des pensions de retraite

08/04/2016

 

 

 

Pour sauver la faillite de l’AGIRC et l’ARRCO, en octobre dernier les partenaires sociaux ont pris des nouvelles mesures. Ces complémentaires vont baisser de 4,5% à 18% le niveau des futures pensions.

 

Les signataires de l’accord assument leur choix et font valoir que sans ce compromis trouvé, la baisse de pension immédiate aurait été de 11% pour les retraités actuels et les retraités futurs. Les régimes AGIRC et ARRCO auraient fini par épuiser leurs réserves et se seraient retrouvés acculés à la faillite.

Cependant l’effet de cet accord n’est pas sans conséquences…

 

L’effet de ces dernières mesures va se traduire par une forte dégradation du niveau des pensions, Y COMPRIS SI LES SALARIES DECIDENT DE REPOUSSER D’UN AN LEUR DEPART A LA RETRAITE, pour ne pas subir la décote de 10% prévue sur 3 ans.

 

Ce « coefficient temporaire de solidarité » disparait si l’assuré attend un an de plus. S’il part encore plus tard, il profitera d’un bonus (Application à compter du 1e janvier 2019). Dans le cas où le cotisant préfèrerait travailler plus longtemps pour l’éviter, la perte perdurera mais sera de 4,5% pour les cadres nés en 1959 et 8% pour les générations 1990.

 

COTISATIONS EQUIVALENTES = MOINS DE PENSIONS DE RETRAITE

 

Les futurs retraités perdront davantage de pouvoir d’achat que leurs ainés en arrêtant de travailler. Le rapport entre le dernier salaire et la première pension d’un salarié non cadre « serait susceptible de passer en dessous du seuil des 2/3 entre les générations 1965 et 1970 » (Conseil d’orientation des retraites).

 

Exemple : Un cadre de la génération 1959 voulant partir à la retraite dès qu’il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base perdra environ 14,5% de sa pension complémentaire. Pour un cadre de la génération 1975 cela s’aggrave, une baisse de 16,3% est à constater.

Enfin, un cadre de la génération de 1990 pourra perdre jusqu'à 17% de sa pension complémentaire, que va t'il advenir des générations 2000 ?

 

 

De ces mesures plus que défavorables aux nouvelles générations découlent un intérêt évident à investir dans différents produits pouvant vous permettre de vous créer une retraite complémentaire :

  • L’assurance vie, au travers du mécanisme du rachat et de la rente viagère.  Investir assez tôt dans un produit comme celui-ci vous permettra tout au long de votre carrière de vous constituer un capital à la hauteur de votre objectif retraite.

  • Les produits propres à la retraite : PERCO, PERP, Contrat Madelin, …

  • L’investissement immobilier locatif, dans un premier temps celui-ci peut être un placement vous  permettant de défiscaliser, puis en gardant ce dernier, de percevoir des loyers en complément de retraite.

     

     

Please reload

Posts récents

Please reload

EGD Finance

150, Rue N-Louis VAUQUELIN Bât B

31100 TOULOUSE

Tel: 05.61.23.35.13 /Fax: 05.61.23.26.93

 

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Viadeo-icon.png

© 2015 EGD Finance