Le Cac 40 ne connaît pas la crise.

28/05/2019

Bon démarrage – Les entreprises de l’indice phare parisien ont enregistré des taux élevés de croissance du chiffre d’affaires au titre des trois premiers mois de l’année. Ces bonnes nouvelles, appréciées par les investisseurs, ont contribué à soutenir le marché.

 

L’heure des comptes est venue, les dernières publications trimestrielles du CAC 40 étant tombées cette semaine avec Engie, Bouygues et Crédit Agricole (lire ci-contre). Entre la guerre commerciale opposant la Chine et les Etats-Unis qui sévit ces derniers mois, les remous dus au Brexit et les perturbation liées aux mouvements des gilets jaunes en France, le début d’année n’a pas été évident à gérer pour les entreprises.

 

Pour les membres du principal indice parisien, le 1er trimestre s’est, pourtant, dans l’ensemble, très bien déroulé. Rappelons que pour la majorité de ces groupes, la publication trimestrielle se limite aux chiffres d’affaires, seule une douzaine dévoilant l’intégralité de leur compte de résultat (les banques mais aussi Sanofi, Dassault Systèmes…). Nous avons exclu de nos statistiques Sodexo et Pernod Ricard, en exercice décalé. Voici ce que nous retenons.

 

1. Des taux de croissance soutenus :

 

En moyenne, les revenus des entreprises du CAC 40 ont progressé de plus de 9% en un an, en données publiées. Une nette amélioration par rapport à la croissance enregistrée au 1er trimestre 2018, de 3,3%, mais rappelons qu’à l’époque, l’affaiblissement des devises avait considérablement entamé les chiffres d’affaires en euros. Au 1er trimestre 2018, le dollar (en moyenne) avait baissé de 15% en un an face à la monnaie unique. Au 1er trimestre 2019, à l’inverse, le billet vert s’est renforcé de 9%.

 

Sur une base comparable, c’est-à-dire à périmètre et taux de change constants, les facturations ont crû de 4,5% en moyenne au 1er trimestre (sur la base des 31 entreprises du CAC 40 qui communiquent cet indicateur). C’est certes un peu moins que l’an dernier (+5,1%), mais encore très significatif. Le secteur du luxe s’est distingué, à l’image de Kering (+17,5%), Hermès International (+11,6%) et LVMH (+11%).

 

2. De rares déceptions :
 

Nous n’avons recensé que cinq publications inférieures aux attentes du marché (deux fois moins qu’il y a un an), parmi lesquelles Capgemini et Crédit Agricole SA. L’essentiel des annonces se sont donc révélées conformes aux prévisions (42%), voire supérieures (45%). Parmi les meilleurs élèves, on peut saluer les belles performances de Carrefour, de Dassault Systèmes, de Saint-Gobain (nous sommes d’ailleurs repassés à l’achat du titre dans la foulée des annonces du 25 Avril) ou encore d’AXA. Safran et Sanofi ont même pris de l’avance sur leurs objectifs 2019.

 

3. Des réactions boursières positives :

 

Le jour de la publication (ou le lendemain pour les communications post-clôture de la Bourse), on recense 24 hausses de cours, contre 14 baisses. Huit sociétés ont vu leur titre s’apprécier de plus de 3% quand seulement cinq l’ont vu plier de plus de 3%.

Pour éliminer l’effet de marché, nous avons établi la moyenne de la différence entre ces réactions boursières et la variation du CAC 40 le même jour. Il en ressort que les cours ont progressé de 0,62% de plus que l’indice, contre un écart de +0,26% à l’issue des publications trimestrielles de 2018.

 

4. Une tonalité un peu plus prudente :

 

Outre les chiffres au 31 Mars, les investisseurs ont scruté de près les prévisions des sociétés, plus ou moins précises et ambitieuses, les anticipations des dirigeants concernant le marché où leur entreprise opère, leur sentiment vis-à-vis de l’environnement macroéconomique.

 

Nous estimons que cette saison, 71% d’entre eux se sont montrés plutôt confiants pour l’avenir, quand 29% étaient plus prudents. Ce dernier pourcentage est plus élevé que l’an dernier (20%), reflétant les craintes liées à la croissance chinoise ou la volatilité des marchés.

 

 

Des entreprises :

 

 

 

 

(Source : Investir)

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts récents

Please reload

EGD Finance

150, Rue N-Louis VAUQUELIN Bât B

31100 TOULOUSE

Tel: 05.61.23.35.13 /Fax: 05.61.23.26.93

 

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Viadeo-icon.png

© 2015 EGD Finance