Toulouse en première place du palmarès des métropoles françaises

19/06/2015

 

Entre dynamisme économique et cadre de vie agréable ce sont les métropoles qui créent des emplois et boostent la croissance. Toulouse décroche la palme.

La Ville rose se place première en démographie, en seconde place pour les emplois derrière Montpellier, et à nouveau en deuxième place en terme de revenu derrière Paris.

 

Pour chaque critère un nombre de point est attribué à chaque ville en fonction de son rang : 12 pour la première, 0 pour la dernière.

 

Les métropoles dynamiques

Ce sont ces métropoles qui affichent les meilleures performances. La France a perdu 220 000 emplois entre 2008 et 2012 mais les grandes aires urbaines, elles, ont continué à créer des postes. A elles seules, Toulouse, Nantes, Lyon, Bordeaux et Montpellier en ont créé 60 000.

Ces agglomérations profitent aussi de la qualité de leurs zones résidentielles entourant les métropoles qui est également un facteur déterminant de la croissance. En effet elles attirent les retraités à fort pouvoir d’achat mais également des cadres qualifiés. C’est un cercle vertueux que l’on observe à Toulouse, Nantes ou Rennes en revanche d’autres métropoles ont du mal à valoriser leurs atouts naturels tels que Marseille ou Nice.

 

 

 

 

 

Par son secteur aéronautique, son climat favorable et son université auréolée d’un Prix Nobel d’économie (Jean Tirole), Toulouse décroche largement la palme de la métropole la plus dynamique.

 

 

Malgré l’absence de figure politique emblématique ou de stratégie urbaine affirmée, la Ville rose devance ses concurrentes.

Tirée notamment pas Airbus, la métropole est championne toutes catégories dans la création d’usines avec à son compteur 23 établissements ouverts depuis 2009. Toulouse est le leader européen incontesté dans l’aéronautique (50 000 emplois) mais aussi du secteur spatiale (10 000 emplois). C’est également un poids lourd du numérique (38 000 salariés).

 

 

A Toulouse la croissance est exceptionnelle, elle atteint les 1.4% en 2014 soit trois fois le chiffre national et devrait atteindre les 2% en 2015. Grâce notamment a Airbus, le département atteint 40 milliards d’euros d’exportations annuelles et 14 milliards d’euros d’excédent commercial. Cela rend la métropole toulousaine attractive qui accueille tous les ans 13 000 nouveaux habitants. Depuis 2010 il a donc été créé 12 000 emplois dans l’industrie et 20 000 dans les services.

Pour arriver au dynamisme actuel, Toulouse a connu trois tournants décisifs. Le premier est la création de l’Institut d’électrotechnique de Toulouse en 1907 qui a imposé la ville comme pôle d’excellence de formation d’ingénieurs qualifiés. Puis la première usine aéronautique est créée avant la 1ère Guerre Mondiale pour devenir ensuite Airbus. Enfin en 1963, l’Etat décentralise à Toulouse le nouveau Centre national d’études spatiales (CNES). C’est le début de la « succes story » du spatial sur les bords de la Garonne.

Cependant tout n’est pas rose et il existe quelques points noirs. Malgré une création d’emploi importante, le taux de chômage est de l’ordre de 11%. En effet très souvent les emplois sont créés par mutation professionnelle mais pour le conjoint qui vient aussi, la recherche d’un emploi est plus compliquée. Afin d’équilibrer le poids de l’aérospatiale, la métropole cherche alors d’autres piliers, elle essaie de faire dans la pharmacie, et les sciences de la vie, cela aidé par la présence de l’Oncopôle et du laboratoire Pierre Fabre. Le dernier point et conséquence de l’expansion, ce sont les transports. Le métro est saturé est la rocade de Toulouse ne désemplit pas. Une troisième ligne de métro devrait être créée entre Blagnac et Labège, ainsi qu’une nouvelle gare TGV prévue pour 2024. Une seconde rocade est également au programme et un téléphérique urbain est à l’étude.

 

 

 

 

Please reload

Posts récents

Please reload

EGD Finance

150, Rue N-Louis VAUQUELIN Bât B

31100 TOULOUSE

Tel: 05.61.23.35.13 /Fax: 05.61.23.26.93

 

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Viadeo-icon.png

© 2015 EGD Finance